Budiz, Expert-comptable en ligne > Actualités création d'entreprise > Comment obtenir un prêt professionnel ?

Comment obtenir un prêt professionnel ?

Vous avez besoin d'un prêt professionnel pour votre projet, mais vous avez peur que votre dossier soit rejeté ? Budiz vous donne 5 conseils pour maximiser vos chances !

Parce-que vous avez absolument besoin de ce prêt et que vous le méritez car votre projet est bon, il ne devrait pas y avoir de soucis à l’obtenir. Non, vraiment aucun. En êtes-vous bien sur ? Budiz vous donne ses astuces pour maximiser vos chances d’enfin l’obtenir, ce prêt.

 

Vous êtes en passe de faire une demande de prêt professionnel, et qui que vous soyez vous vous trouvez dans une des deux situations suivantes :

-> C’est votre premier contact avec le monde de la banque « professionnel », et vous pensez que tout se passera vite et bien car votre dossier est béton ;

-> Vous avez déjà eu à faire avec ce type de demande, et vous savez que cela va être long et douloureux et sera peut-être même infructueux.

 

Pessimistes, nous ? Non, réalistes. Vous remarquerez que vous pourrez rapidement basculer de la première à la seconde situation, à partir du moment où vous aurez essuyé un premier refus (ou un « refus qui n’en est pas un », c’est-à-dire un banquier qui ne dit ni oui ni non et vous fait simplement perdre votre temps en attendant que vous vous découragiez.)

Il n’existe évidemment pas de recette miracle pour obtenir un financement à coup sur, autrement nous l’aurions déjà breveté. Vous pouvez (devez ?) en revanche maximiser vos chances en vous préparant comme il faut, vous et votre dossier de demande de financement.

 

1-    Présentez un dossier complet et structuré

Vous serez jugé avant même d’avoir ouvert la bouche, et ce sur la qualité et la complétude de votre dossier. Renseignez-vous sur la liste des pièces à fournir et faites en sorte de les réunir toutes le jour de votre entretien : rien de mieux pour inspirer confiance à ce banquier frileux que vous tenterez de convaincre.

 

2-    Mettez en avant un business plan solide (et réaliste)

Apporter un business plan, soit. Mais un bon, sinon l’exercice est inutile voire contre-productif. La différence entre un bon et un mauvais business plan ?

Tout d’abord votre maitrise de celui-ci, votre capacité à en expliquer et défendre toutes les facettes ainsi que les prévisions qu’il contient. Rien de pire qu’un business plan irréaliste qui prévoit une multiplication par 1000 du chiffre d’affaires en un an, l’embauche de 50 salariés et un déménagement aux US dans la foulée. Bien que cela puisse arriver les statistiques montrent que cela reste dans les faits assez rare et qu’en réalité les démarrages demeurent lents et laborieux.

Attention donc à l’excès d’optimisme : augmentez toutes vos prévisions de charges et diminuez toutes vos prévisions de chiffre d’affaires, cela collera mieux à la réalité.

 

3-    Faites un apport personnel si possible

Rien de mieux pour « égayer » votre dossier bancaire qu’un apport personnel : cela prouve que vous croyez vraiment en votre projet et êtes prêt à investir une partie de vos économies dedans. La banque n’est donc plus la seule à prendre des risques financièrement, et ça lui plait.

 

4-    Montrez qui vous êtes et sachez vous vendre

Vous aurez beau avoir le meilleur business plan du monde, un des aspects qui intéressent le plus votre banquier est tout simplement vous. En effet tout projet a besoin d’un leader capable de l’amener le plus loin possible, trouver des solutions aux problèmes et complications qui naissent chaque jour. Ce leader, ce doit être vous : prouvez à votre interlocuteur que vous avez l’étoffe d’un chef d’entreprise, insistez sur vos connaissances et expériences qui feront de vous une personne digne de confiance pour son argent.

 

5-    Insistez sur vos soutiens et contacts, ainsi que sur votre connaissance du marché

Enfin vous devez mettre en avant toutes les personnes impliquées dans ce projet : les associés, les fournisseurs prêts à vous faire confiance, un organisme d’aide à la création d’entreprise, un professionnel de la création d’entreprise (expert-comptable, avocat, consultant..) qui a travaillé et « validé » votre dossier…

Faites comprendre à votre interlocuteur que vous n’êtes pas seul dans ce projet et surtout que d’autres acteurs déjà implantés sont prêts à vous faire confiance.

N'hésitez pas à contacter votre Budiz Expert pour toute question concernant l'obtention d'un prêt professionnel ou toute autre question ! Votre 1re question est forcément gratuite, client ou non alors n'hésitez pas !

Ajoutée le 14/12/2017

Retour à la liste des actualités

Les dernières actualités

Les conséquences de la non-tenue de comptabilité d'une entrepriseComptabilité/Fiscalité

Les conséquences de la non-tenue de comptabilité d'une entreprise

Vous avez une entreprise et ne tenez aucune comptabilité : que risquez-vous ? Quelles peuvent en être les conséquences juridiques et financières ? Budiz vous explique tout !

Que faire en cas de retard de paiement ?Juridique

Que faire en cas de retard de paiement ?

Un de vos clients a reçu sa facture mais ne vous a toujours pas payé malgré différentes relances. Budiz vous éclaire sur ce que vous pouvez faire dans ce cas-là !

Comment obtenir un prêt professionnel ?Création d'entreprise

Comment obtenir un prêt professionnel ?

Vous avez besoin d'un prêt professionnel pour votre projet, mais vous avez peur que votre dossier soit rejeté ? Budiz vous donne 5 conseils pour maximiser vos chances !

Que choisir : SARL ou SAS ?Juridique

Que choisir : SARL ou SAS ?

SARL ou SAS ? Vous êtes au bon endroit si vous vous posez cette question. Budiz vous dit tout sur les différences entre SARL et SAS !