Budiz, Expert-comptable en ligne > Actualités gestion de la protection sociale > Combien coûte réellement l’embauche d’un salarié ?

Combien coûte réellement l’embauche d’un salarié ?

Votre activité progresse et vous vous posez des questions concernant l’embauche ou non de votre premier salarié. Combien cela va-t-il vous coûter réellement, comment fait-on, qui s’en occupe.. Nous vous expliquons tout sur le coût de l’embauche de votre salarié.

 

Coût d’un salarié : faire la différence entre salaire brut, net et chargé

On parle souvent de salaire brut et net, et parfois de salaire chargé. Mais qu’entend-on par là ?

-> Le salaire net est le salaire effectivement versé au salarié.

-> Le salaire brut est le salaire global du salarié, c’est à dire le salaire net augmenté des cotisations sociales salariales.

-> Le salaire chargé est le coût total du salarié, c’est à dire le salaire brut augmenté des charges sociales patronales.

Salaire net = Salaire brut - charges sociales salariales

Salaire chargé = Salaire brut + charges sociales patronales

             Salaire chargé

     -      Charges sociales patronales

    =      Salaire brut

          Charges sociales salariales

    =      Salaire net

Attention : on parle toujours en salaire brut dans les offres d’emploi, contrats de travail et autres documents !

 

Coût d’un salarié : calculer rapidement le coût global

Pour calculer rapidement le coût global d’un salarié ou son salaire net, voici des petites formules de calcul :

SALAIRE NET : salaire brut * 0,78 (on estime les charges sociales salariales à environ 22%)

SALAIRE CHARGÉ : salaire brut * 1,42 (on estimes les charges sociales patronales à environ 42%)

Les charges sociales salariales sont les charges sociales payées par le salarié sur son propre salaire brut, alors que les charges sociales patronales sont les charges sociales payées par l’employeur en plus du salaire de son employé.

Quelles réductions pour l’embauche d’un salarié ?

-> Le CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité et Emploi) : il s’agit d’un crédit d’impôt alloué à l’entreprise en fin d’année qui ira en déduction de l’impôt du (sur les sociétés ou sur le revenu selon le régime fiscal de l’entreprise) et qui peut être remboursé s’il dépasse l’impôt du.

Il est égal à 6% du montant global des salaires bruts versés au cours de l’exercice, pour tous les salaires ne dépassant pas 2,5 fois le SMIC.

-> La réduction Fillon : il s’agit d’un allègement des charges sociales pour les salaires ne dépassant pas 1,6 fois le SMIC. Plus le salaire est élevé moins la réduction est importante, celle-ci devenant nulle au delà d’un salaire supérieur à 1,6 SMIC.

-> Les autres aides à l’embauche : plusieurs possibilités d’aides à l’embauche sont proposées sur des durées plus ou moins longues, comme par exemple les contrats aidés (CAE-CUI), l’aide à l’embauche pour les PME (jusqu’au 30 Juin 2017),…

Les coûts indirects de l’embauche d’un salarié

Vous n’y pensez pas forcément, pourtant ils sont bel et bien là : les coût indirects de l’embauche d’un salarié ! Nous pouvons entre autres vous citer :

-> Le recrutement en lui-même : que ce soit vous, un salarié ou un prestataire un recrutement vous prendra du temps et/ou de l’argent.

-> La formation et l’intégration du salarié : quel que soit le poste de votre nouveau salarié, celui-ci ne sera pas totalement opérationnel le premier jour ce qui peut prendre de plusieurs jours à plusieurs semaines selon le poste en question. Cette période de formation va entrainer une baisse de productivité pour le ou les personnes qui le formeront, sans compter le manque de productivité du nouveau salarié sur son propre poste.

-> Le coût de sortie du salarié : s’il est en CDD vous devrez verser au salarié sa prime de précarité d’un montant de 10% du total des salaires bruts qu’il aura perçu durant son contrat. En cas de licenciement ou de rupture conventionnelle vous aurez également de nouveaux frais qui viendront éventuellement s’ajouter à notre petite liste.

N’hésitez pas à utiliser le simulateur officiel du gouvernement pour calculer le coût de votre prochaine embauche, ou parlez-en directement à votre expert-comptable Budiz !

Ajoutée le 27/10/2017

Retour à la liste des actualités

Les dernières actualités

Les conséquences de la non-tenue de comptabilité d'une entrepriseComptabilité/Fiscalité

Les conséquences de la non-tenue de comptabilité d'une entreprise

Vous avez une entreprise et ne tenez aucune comptabilité : que risquez-vous ? Quelles peuvent en être les conséquences juridiques et financières ? Budiz vous explique tout !

Que faire en cas de retard de paiement ?Juridique

Que faire en cas de retard de paiement ?

Un de vos clients a reçu sa facture mais ne vous a toujours pas payé malgré différentes relances. Budiz vous éclaire sur ce que vous pouvez faire dans ce cas-là !

Comment obtenir un prêt professionnel ?Création d'entreprise

Comment obtenir un prêt professionnel ?

Vous avez besoin d'un prêt professionnel pour votre projet, mais vous avez peur que votre dossier soit rejeté ? Budiz vous donne 5 conseils pour maximiser vos chances !

Que choisir : SARL ou SAS ?Juridique

Que choisir : SARL ou SAS ?

SARL ou SAS ? Vous êtes au bon endroit si vous vous posez cette question. Budiz vous dit tout sur les différences entre SARL et SAS !